boites mails polluent - La Réunion Terre sacrée
Actions

Nos boîtes mails polluent !

LOGO RÉUNION TERRE SACRÉELa Réunion Terre Sacrée rejoint le mouvement de la Solidarité climatique pour relever le défi de mobiliser 100.000 actions citoyennes pour le climat. 

Le principe de Solidarité climatique conjugue deux démarches indissociables :
• AGIR à notre niveau dans la transition sociétale et écologique, en changeant nos comportements et en adoptant des pratiques plus respectueuses du climat.
• SOUTENIR le développement propre et l’adaptation des populations les plus vulnérables aux changements climatiques, en favorisant l’innovation et la diffusion de solutions durables. 

Cette cause appelle à une action juste et cohérente pour un avenir commun meilleur. 

Rejoignez le mouvement et devenez des citoyen(ne)s engagé(e)s pour le climat.


Envoyer un mail, en recevoir, les conserver ou stocker des données ou encore faire des recherches sur Internet sont autant de gestes anodins qui ont pourtant une facture écologique importante. Cela représente 4% des émissions de CO2 dans le monde aujourd’hui !

Nous envoyons, recevons de nombreux mails par jour et, nous conservons surtout tous des centaines voire des milliers de mails sur nos boîtes de courriers électroniques, allant d’un mail important de notre collègue de travail, à une photo souvenir de notre dernier voyage envoyée par notre chéri, en passant par les newsletters des sites que l’on apprécie. Tous ces mails sont stockés sur plusieurs serveurs quelque part dans le monde, parfois pendant des années si nous ne les supprimons pas et donc très souvent pour rien, puisque nous ne les ouvrirons plus jamais ! Ces pratiques auraient un impact écologique non négligeable en termes de changement climatique, d’épuisement des métaux et des ressources fossiles.
Chacun d’entre nous est directement responsable d’une facture écologique « impayée » envers l’environnement, nous devons agir pour notre planète 🙏🏼🌍

👉 Le saviez vous ?

Un e-mail génère environ 10g de CO2 par an.

80% des email ne sont jamais ouverts.

 

Les chiffres 2018 de l’e-mail :

  • Nombre d’utilisateurs

Dans le monde : 3,8 milliards d’utilisateurs en 2018. La moitié de la population mondiale utilise l’e-mail. (Radicati Group, juin 2018)

En France : 25,9 millions en 2009. (Mediamétrie, OUI – mai 2009. Pas de nouveaux chiffres mais en 10 ans, le nombre a dû bien augmenter !)

  • Nombre de comptes e-mail

Dans le monde : 4,4 milliards en 2015. 75% sont des comptes personnels, 25% sont professionnels. (Radicati Group, mars 2015)

En France : 68 millions. (ContactLab, 2011, base déclarative)

  • Nombre de mails envoyés chaque jour

Dans le monde : 281 milliards en 2018 (hors spams)

Prévision pour 2022 : 333 milliards (Radicati Group, mars 2018)

En France : 1,4 milliards (hors spams)

Un internaute français reçoit en moyenne 39 e-mails par jour. (ContactLab, 2011, base déclarative)

  • Le Spam

Le spam représente entre 55 et 95% du traffic total de l’e-mail. La majeure partie (près de 90%) est filtrée en amont par les outils anti-spams des messageries et est donc invisible aux yeux des internautes. (sources Vade Retro, Altospal, Signal Spam)

  • L’e-mail en entreprise

C’est 88 e-mails qui sont reçus et 34 qui sont envoyés en moyenne par jour en entreprise par chaque  collaborateur. (Radicati Group, mars 2015).

Les cadres estiment passer plus de 5 heures par jours en  moyenne à consulter leur messagerie (étude Adobe, août 2015).

L’abondance des message a un effet pervers sur le salarié. 43% des salariés français sont interrompus au moins toutes les dix minutes. 64 secondes, c’est le temps nécessaire à un salarié pour reprendre le fil de sa pensée après avoir interrompu son travail pour lire un e-mail. 31% avouent être distraits dans leur travail (Créfac).

Ces datacenters, aux allures d’immenses hangars, sont hypersensibles. Ils fonctionnent 24/24 heures et sont donc excessivement gourmands en énergie et nécessitent d’être refroidis en permanence.

En Caroline du Nord, États-unis, 5 % de l’électricité de la région est utilisée par les principaux centres de Google, Apple et Facebook. Mais cette électricité, principalement fabriquée par des centrales thermiques au charbon, augmente le dérèglement climatique de façon préoccupante et détruit le milieu naturel en décapitant des montagnes entières dans les Appalaches où est extrait le combustible.

D’autres chiffres

  • La France compte plus de 140 datacenters
  • Un datacenter consomme en moyenne en 1 journée autant que 30 000 habitants de foyers types européens
  • La climatisation nécessaire et continue des serveurs représente 40 % de la demande en électricité d’un datacenter
  • Les technologies de l’information et de la communication (TIC) consomment 10 % de l’électricité dans le monde
  • Si Internet était un pays, il serait le 5ème consommateur mondial d’électricité
  • Google a lui seul exige autant d’électricité que la ville de Bordeaux

 

Point de vue écologie, quel est l’impact du courriel sur la planète ?

L’ADEME a souhaité évaluer les impacts environnementaux des technologies de l’Information et de la Communication et a donc lancé une étude réalisée par BIOIS.

Concernant les courriers électroniques : 

– Envoie de courrier électronique

Le cas spécifique d’une entreprise française dans laquelle un employé envoie un courriel de 1 Mo à plusieurs destinataires : 10 personnes puis 100 personnes, a été étudié. Les résultats ont montré que multiplier le nombre de destinataires d’un courriel par 10 multiplie par 4 l’impact sur le changement climatique.

Pour obtenir des données plus précises, les scenarii ont mesuré la différence d’impact de l’envoi d’un courriel de 1 Mo à 1, 2 ou 3 destinataires. Environ 6 g équivalent CO2 supplémentaires sont émis pour chaque destinataire supplémentaire, ce qui représente environ 44 kg équivalent CO2 par an et par employé.

👉 Dans ce scénario, réduire de 10% l’envoi de courriels incluant systématiquement son responsable et un de ses collègues au sein d’une entreprise de 100 personnes permet un gain d’environ 1 tonne équivalent CO2 sur l’année (soit environ 1 aller-retour Paris/New-York5).

– L’impact du stockage

Cette étude montre que l’impact du stockage des courriels et des pièces jointes associées sur un serveur est un enjeu important : plus le courriel est conservé longtemps sur un serveur, plus il a un impact négatif sur le potentiel de changement climatique. Son rôle dans l’épuisement du potentiel des ressources fossiles est également accru.

– L’envoie de courriel sans compresser les documents

Cette étude a permis de mesurer et d’évaluer les impacts environnementaux générés sur un an quand 10% des employés d’une entreprise française de 100 personnes envoient des courriels de 1 Mo sans compresser les documents qu’ils envoient (passage à un message de 10 Mo), c’est 8 tonnes de CO2 émis.

👉 Dans ce scénario, diminuer de 10% la proportion d’envoi de courriels de 10 Mo au sein d’une entreprise de 100 personnes permettrait un gain de 8 tonnes équivalent CO2 sur un an (équivalent à 8 allers-retours New-York/Paris).

Voir l’étude complète

Comment réduire l’impact écologique de l’e-mail ?

En ne supprimant pas vos mails, chaque année c’est une pollution que l’on entretient passivement et qui fait grossir inutilement les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Il ne s’agit donc pas de faire des leçons de morale, mais d’attirer l’attention sur une pollution évitable très facilement, via de simples gestes 😉

Conseil : choisir l’ordinateur le plus respectueux de l’environnement (certifié par l’écolabel européen ou ENERGY STAR)

Caractéristiques :

  • Consommation d’énergie réduite en mode marche et veille.
  • Emploi limité de métaux lourds toxiques.
  • Emploi limité de substances nocives pour l’environnement et la santé.
  • Moins de déchets solides grâce à la reprise des appareils

Il est aussi recommandé par l’ADEME :

1- Ne pas multiplier les destinataires 

Envoyer un mail à 10 destinataires multiplie par 4 l’impact sur le changement climatique.

⇢ Rationaliser autant que possible le nombre de destinataires pour chaque envoi de courriel (demandez-vous si chaque destinataire a vraiment besoin de recevoir ce message).

2- Stocker en local

Le stockage des messages sur les serveurs consomme de l’électricité. Dans le monde, les centres de stockage des données (data centers) consomment 1.5 % de l’électricité mondiale, soit l’équivalent de la production de 30 centrales nucléaires. Et comme ils sont majoritairement alimentés par des centrales au charbon, ils sont responsables de 2% des émissions de CO2 (source GreenPeace).

⇢ Il est donc recommandé, autant que possible, de stocker les informations sur des disques durs ou en local, plutôt que sur des serveurs.

3- Limiter l’envoi des pièces jointes

Envoyer des pièces jointes a également un impact sur l’environnement

⇢ Compresser un document de taille importante avant son envoi.

⇢ Préférer l’envoi d’un lien hypertexte à celui d’une pièce jointe.

4- Nettoyer régulièrement votre boîte mail

Plus un courriel est conservé longtemps sur un serveur, plus son impact sur l’environnement est négatif.

⇢ Trier et nettoyer régulièrement votre boîte de réception

⇢ Ne conserver que les courriers électroniques nécessaires

⇢ Et pensez supprimer vos spams et vider votre corbeille.

 

terre - environnement - La Réunion Terre Sacrée* Si la tâche vous semble fastidieuse, voici mon dernier conseil, je vous invite à utiliser Cleanfox (un service gratuit spécialisé dans le nettoyage de courriers électroniques)

Cleanfox propose de scanner votre boîte mail, afin de vous soumettre une estimation de tout ce qui pourrait être supprimé et quel volume de CO2 vous allez désormais épargner à la planète chaque année. Elle se charge ensuite de supprimer tout ce qui ne vous intéresse plus et de vous désinscrire de toutes les newsletters que l’on ne consulte plus, en un clic.

Et le gros plus de Cleanfox est qu’il est partenaire de WeForest Project. Quand vous nettoyer votre boîte mail, vous plantez un arbre en Zambie🌳

*Sources : Arobase, Le Monde, L’ADEME

Donnez-nous un coup de pouce et participez à la diffusion de ces défis écolo pour préserver notre belle planète 🌍

défi 1 - boîte mail - La Réunion Terre Sacrée

Chaque geste compte🌱

 

Corinne

CHANGE MAKER

CHANGE MAKER🌿

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: