non au black friday - la Réunion Terre Sacrée
Écologie

“NON” au Black Friday !

La première utilisation de l’expression  Black Friday (littéralement le vendredi noir, parfois traduit par vendredi fou) remonte à 1960 aux Etats-Unis. Il se déroule le lendemain du repas de Thanksgiving et marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des soldes importants.

Ce phénomène traverse l’Atlantique, n’arrive en France qu’en 2013 et, commence uniquement sur internet.  Amazon, Cdiscount, Apple, Darty… surfent sur la vague et proposent des codes promotionnels importants, valables seulement 24h (durée traditionnelle du Black Friday) ou pendant tout le weekend qui suit. Une démarche commerciale menée peu à peu et de plus en plus sur le territoire français.

C’est l’année suivante, le 28 novembre 2014 que Auchan, Fnac, Darty, La Redoute, Leroy Merlin et Géant Casino, entre autres, lancent le Black Friday dans leurs magasins. Depuis, l’intérêt des Français pour l’événement ne cesse d’augmenter.

Pour moi, ce phénomène est incompréhensible.🤔 Chaque année, je suis atterrée de constater, comment le simple mot “SOLDE” crée chez les consommateurs une frénésie. Comme si d’un coup ils perdaient toute réflexion, toute raison.

Tous les jours, les médias relayent les messages de milliers de scientifiques qui nous alarment sur l’état actuel de notre monde : l’état de nos terres, de nos océans, de l’air, de la disparition quotidienne d’espèces et nous invitent à protéger notre planète.

Nous entendons ces messages. Face à ces constats désolants, il nous arrive de nous offusquer, nous révolter, voire même de pleurer. Et après ? Nous savons que nous ne pouvons plus vivre comme nous le faisons. Nous ne pouvons plus piller les ressources de la terre comme nous le faisons. Et après ?

Avoir conscience est une chose, agir en est une autre. Il n’y a qu’un pas à faire.

Les questions que je me pose (en supposant donc que nous sommes conscients de tout cela) : n’est-ce pas hypocrite de critiquer, de pleurer et de continuer à consommer comme nous consommons ? Peut-on encore se plaindre du système si en achetant nous le cautionnons ?

 

 

Pourquoi au moment des soldes, oublier cette réalité ?! Ah ! Dissonance cognitive quand tu nous tiens…

 

 

 

 

 

Le consommateur pense donc, surement faire une bonne affaire en achetant des produits à prix cassés. Malheureusement les enseignes le savent et surfent sur le buzz pour réaliser des bénéfices records. Elles savent communiquer, elles savent créer le manque, l’envie, elles savent inciter et convaincre le consommateur.

Nous sommes, malheureusement, dans une culture de la consommation. En 2016, les Français ont dépensé 735 millions d’euros en ligne et 4,3 milliards d’euros en magasin en quelques heures à l’occasion du Black Friday et du Cyber-Monday. C’est bien le consommateur qui se fait avoir, poussé à acheter toujours plus de biens matériels, bien au delà de ses besoins et même de ses véritables envies.

Aujourd’hui, j’aperçois une lueur d’espoir. À la Réunion nous traversons une crise majeure. Le raz-le-bol est général. Le citoyen n’arrive plus à faire face aux coûts de la vie. Les gilets jaunes sont dehors pour lutter contre la vie chère. Cela fait une semaine qu’ils bloquent les routes, la SRPP. Les stations services sont fermées à cause de l’augmentation de l’essence. Se mêlent à eux des casseurs et des voleurs. Les commerces et les écoles sont fermés. Il n’y a plus de transports. Bref, l’économie est à l’arrêt !

Et moi, je vois le moment opportun de revenir à l’essentiel. Alors que tout est bloqué, de quoi avons-nous vraiment besoin ? Réponse de nourriture. Le matin, à la levée du couvre-feu, dès que les boulangeries et les petits commerces de proximité ouvrent, les gens se ruent pour acheter à boire et à manger. Et même si d’autres commerces ouvrent ( magasins de vêtements, bijouterie…) comme j’ai pu le voir, ils referment parce que les gens n’achètent pas cela en ces temps de manifestation.

J’aimerais dire, conso-acteurs souvenons-nous de cela tout au long de l’année !

Ne dîtes pas aujourd’hui à la grande distribution et aux grandes enseignes de fermer en ces jours de manifestation et de courir dans moins d’un mois dans ces mêmes enseignes pour faire vos achats de Noël. J’ai envie de dire, restons cohérents !

Arrêtons de consommer, de sur-consommer.

Nous nous plaignons que la vie est chère, que nous n’arrivons plus à faire face alors, commençons par acheter que ce dont nous avons vraiment besoin.

À chaque achat, posons-nous la seule et unique question : En ai-je vraiment besoin ? Ai-je besoin de cette nouvelle paire de chaussure, ce nouveau haut, cette nouvelle robe, cette nouvelle paire de lunette, cette nouvelle montre, ce nouveau téléphone… ? Très souvent la réponse sera “non”.

Aujourd’hui il est important de réfléchir avant d’acheter !  En effet, il s’agit non seulement de mieux consommer mais aussi de moins consommer, c’est-dire consommer en fonction de ses besoins réels et prendre conscience des conséquences sociales et environnementales de nos comportements individuels et collectifs. C’est aussi entrer en résistance contre les techniques marketing qui créent le manque, nous incitent à nous sentir dans l’insatisfaction perpétuelle afin de générer de l’envie.

C’est le moment de promouvoir aussi les modes de consommation alternatif, respectueux des Hommes et de l’environnement, de promouvoir également l’économie circulaire, autour de la règle des “5R” : Refuser, Réduire, Réutiliser,Réparer, Recycler.

 

Retrouvez en vidéo quelques astuces zéro déchet :

Les “5 R” dans la cuisine

Les “5 R” aux courses 

Les “5 R” dans la salle de bain

C’est le moment pour faire un choix de vie et de société.

Exemple : “En mangeant bio, local et de saison, je demande à avoir une offre de produits bio, locaux et de saison, qui se cumule à la demande des autres et crée un marché auquel l’offre va s’adapter. Plus nous serons nombreux à avoir cette demande et plus l’offre classique sera affaiblie et le système agricole pourra changer. Mon euro est mon pouvoir dans un système basé sur l’offre et la demande. En mettant mon euro au bon endroit, je décide du monde dans lequel je veux vivre. C’est la même chose pour ma banque, ma maison, mes vêtements. En soutenant une filière, je la développe.” Extrait du livre Une famille presque zéro déchet.

 

Aujourd’hui nous pouvons agir !

Voici quelques actions concrètes :

1- Je ne cède plus aux promos à tout va.

 ➾ Je n’achète que ce dont j’ai réellement besoin.

☛ En faisant cela, vous éviterez de vous encombrer davantage et vous ferez des économies 😉

2- J’arrête maintenant de donner mon argent aux grandes enseignes qui brassent des millions et qui doublent voire triple leurs prix chez nous, par rapport à la Métropole  (Auchan, Jumbo, Leclerc, Darty…)

➾ J’achète dans des petits commerces de proximité.

☛ En faisant cela vous ne “gaverez” plus les plus gros et vous aiderez les petits.

3- J’arrête d’acheter des produits alimentaires industriels bourrés d’additifs, dans des emballages plastiques non recyclables. J’arrête d’acheter des fruits et légumes venant de Chine, d’Espagne, de Nouvelle Zélande et bourrés de pesticides.

➾ J’achète des produits frais, locaux, de saisons, bio et en vrac et je cuisine.

☛ En faisant cela vous connaîtrez et contrôlerez les ingrédients de chacun de vos produits. En achetant local, vous favoriserez l’économie locale. Vous consommerez aussi des produits de meilleures qualités, peut-être un peu plus chers mais sains pour votre santé et l’environnement et vous maîtriserez vos contenants et donc vos déchets.

4- Je n’achète plus de produits jetables 

➾ Je n’achète que des produits durables, réutilisables

☛ En faisant cela vous créerez moins de déchet et vous ferez des économies.

5- J’arrête bien sûr le plastique

➾ Je privilégie des matériaux sains, durables tels que le verre, le métal qui sont recyclages à vie et à l’infini.

☛ En faisant cela, vous créerez moins de déchet et vous ferez des économies. Sachant en plus que certains plastiques sont dangereux, vous préserverez votre santé et l’environnement.

6- Je n’achète plus neuf

➾ Je choisis d’acheter d’occasion.

7- Je ne jette plus

➾ Je choisis de donner ou de vendre d’occasion, de réparer, d’échanger, de troquer, de réutiliser, de donner une seconde vie.

☛ Points 6 & 7 : en faisant cela vous éviterez de jeter et d’acheter ou racheter du neuf et, de produire ainsi encore des déchets. Moi, je passe par des vide-greniers, des dressings, leboncoin.fr, les groupes locaux…

8- Je n’achète plus n’importe quoi avec n’importe qui

➾ Je choisis des meubles, vêtements, produits… écolabelisés.

➾ Je fabrique moi-même

☛ Plus écologique, économique et éco-responsable. En faisant cela vous connaitrez la qualité des produits, la provenance. Vous ferez une bonne action 😉 Et, fabriquer moi-même me permet de personnaliser et de gérer mes déchets.

Arrêtons de penser que tout est de la faute des industriels et des politiques et que seuls eux peuvent changer les choses. Arrêtons de nous plaindre, de nous la jouer victime. Nous avons bien plus de pouvoir que nous le pensons. Acheter c’est voter ! En achetant nous perpétuons ce système de l’offre et de la demande. Les distributeurs n’ont donc aucune raison de nous vendre des produits de meilleurs qualités et moins chers ! En achetant nous cautionnons ce système et sommes donc aussi coupables qu’eux, de la destruction de la planète.

Stoppons maintenant cette orgie matérialiste collective incohérente avec la crise écologique globale. Le pouvoir est entre nos mains ne l’oublions pas ! Revenons à l’essentiel. Prônons à nouveau les valeurs de respect (de nous, des autres et de l’environnement), de solidarité, de partage, d’entraide…🙏🏼

Voilà, pour toutes ces raisons, le black friday ce sera sans moi !

 

Chaque geste compte 🙏🏼🌿🌍

 

POUR NOUS SUIVRE

Site web 

Facebook 

ABONNEZ-VOUS À MA CHAINE

➾ YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC9f5XLtAyxtwZjYU5sgj7sg

CHANGE MAKER🌿

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: