Cosmétique naturelle - La Réunion Terre Sacrée
Salle de Bain

Débuter dans la cosmétique naturelle

Pourquoi faire ses cosmétiques maison ?

Debout devant l’étagère de ma salle de bain, je me demande pourquoi ai-je autant de produits ? 3 shampoings, 2 après-shampoing, 2 gels douche, 3 huiles pour cheveux secs, 2 crèmes hydratantes corps, 2 crèmes de jour visage…

Au delà du nombre de produits, ce qui me pose réellement problème ce sont les contenants, (tous ces produits sont dans des contenants en plastique : bouteilles, flacons, tubes, spray) et, la composition de ces produits.

Nous devons être vigilant ! Ne nous laissons pas berner par la pub, le marketing. Ne tombons dans le piège de la surconsommation. Réfléchir sur ce que l’on consomme est tout aussi important que de regarder la composition d’un produit.

Ce que nous étalons sur notre peau, nos cheveux, nos paupières, cils, lèvres contiennent au choix : parabènes, phtalates, muscs, alkylphénols, propylènes glycols, formaldéhydes, dibutyls, diéthanolamines, triéthanolamines, produits chlorés, HAP, plomb, cadmium, huiles minérales (c’est-à-dire des dérivés du pétrole) etc., la liste est longue. Aussi longue que celle que vous lisez au dos des flacons !  Le gros problème c’est que ces ingrédients sont dangereux pour notre santé. Plusieurs études tendent à montrer que certains parabènes et phtalates sont des perturbateurs endocriniens et que certaines autres substances sont cancérigènes.

Selon une enquête menée par Bionsen, une société de cosmétique britannique, une femme utilise en moyenne 13 produits de beauté différents qui, pour la plupart renferment au moins 20 ingrédients et additifs. Notre corp accumule donc toutes ces molécules chimiques de synthèse dont nous connaissons mal les effets à long terme.

Flash Info

Voici les substances autorisées dans les cosmétiques par la réglementation européenne mais interdites dans les cahiers des charges des cosmétiques naturels et bio.

  • Parabènes (méthyl, éthyl, ou prophyl-paraben) : conservateurs synthétiques.
  • Phénoxy éthanol (éther de glycol) : conservateur ou solvant, parfois en remplacement des parabènes.
  • PEG et PPG (polyéthylène glycol et polypropylène glycol) : solvants, conservateurs et émulsifiants.
  • BHT et BHA (butylhydroxytoluène et butylhydroxyanisole) : antioxydants synthétiques.
  • EDTA (éthylène-diamine-tétra-acétique) : conservateur et séquestrant.
  • Silicone : émulsifiant d’origine synthétique (comme toutes les substances terminées par -cone ou -xane) qui rend les textures plus douces.

Personnellement en lisant tous ces noms barbares et en connaissant aujourd’hui la dangerosité de ces produits, je n’ai plus envie de les acheter et de les mettre sur ma peau. Et vous ? 🤔

Alors, quelle alternative efficace et naturelle aux produits cosmétiques industriels et dangereux ?

La cosmétique Bio. Elle représente une bonne alternative à la cosmétique chimique industrielle car les cahiers des charges pour être labellisée bio interdisent nombre de substances dangereuses et utilisent des ingrédients de qualité. Vous pouvez donc commencer par là. Mais pour moi, ce n’est pas une alternative aux cosmétiques Zéro déchet car ces produits sont quand même emballés et sur-emballés.

Alors, dès que l’on souhaite comme moi maîtriser le choix des contenants et éviter les déchets en bout de chaîne, l’alternative la plus adaptée est les cosmétiques “Home-Made”.

Je maîtrise de cette manière la composition des ingrédients, le choix des contenants et je peux personnaliser mes cosmétiques en fonction de mes besoins !

Quels produits/ingrédients choisir ?

En plus de ma démarche Zéro-Déchet, je suis dans une démarche minimaliste. Donc, la question que je me suis posée avant de faire mes cosmétiques était : de quoi ai-je vraiment besoin ?

C’était  important que mes ingrédients soient utilisés dans plusieurs recettes différentes, afin d’avoir un petit nombre d’ingrédients (à acheter, connaître, à utiliser et à stocker).

Dans le livre “Une famille presque Zéro Déchet”, les auteurs nous disent que nous avons besoin que de 3 types de produits pour répondre à nos besoins quotidiens. On est bien loin des dizaines de flacons, tubes bouteilles qui embarrassent nos étagères !

–> Produits pour nettoyer le corps (peau, dents, cheveux)

–> Produits pour protéger, hydrater son corps

–> Produits pour s’embellir/maquiller

Concrètement, nous avons besoin que d’un savon, d’un shampoing, d’un dentifrice, une huile végétale et d’un mascara, blush.

 

Dans ma vidéo je vous dis pourquoi et par quoi démarrer. Je vous donne les ingrédients de base qui vont vous permettre de créer et personnaliser toutes vos recettes cosmétiques.

Vous verrez comme la slow cosmetic c’est très facile, sain, ludique, écologique et économique…

 

 

Merci à Jérémie Pichon et Bénédicte Moret, auteurs du livre Famille presque Zéro Déchet, d’où je tiens ces précieuses informations.

Sur cette chaine, je partage aussi avec vous toutes mes recettes naturelles, zéro déchet… N’hésitez pas à vous abonner pour être tenu au courant des nouvelles vidéos 🙂

POUR NOUS SUIVRE

Site web 

Facebook 

ABONNEZ-VOUS À MA CHAINE

➾ YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC9f5XLtAyxtwZjYU5sgj7sg

CHANGE MAKER🌿

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: