comprendre les déchets - La Réunion Terre Sacrée
Écologie

Comprendre les déchets

Comprendre les déchets

Il existe 5 catégories de déchets

Il est possible de distinguer 5 catégories de déchets produits par les familles sur leur lieu d’habitation.

  • Ordures ménagères
  • Déchets encombrants
  • Déblais et gravats
  • Déchet ménagers spéciaux (DMS)
  • Déchets végétaux

Il existe 5 types de collectes

  • La collecte des ordures ménagères, service en porte-à-porte dont la presque totalité des habitants bénéficient. C’est le traditionnel ramassage des ordures ménagères par l’intermédiaire de la classique poubelle placée devant l’immeuble ou le portail de la maison.
  • La collecte sélective en porte-à-porte par la mise à disposition de bacs spécifiques.
  • La collecte sélective des emballages, papiers et verres par apport volontaire dans des conteneurs placés sur la voie publique.
  • La collecte en déchetterie pour accueillir encombrants, gravats, déchets de végétaux, ferrailles.
  • La collecte de produits toxiques.

1- Ordures ménagères

Les ordures ménagères sont les déchets produits quotidiennement par votre foyer et que vous jetez à la poubelle.

Certaines peuvent faire l’objet d’un recyclage et doivent être triés à part. On y différencie donc les déchets recyclables et les ordures ménagères résiduelles.

◼︎ Déchets recyclables

Les ordures ménagères se composent de déchets recyclables qui doivent être triés séparément des autres déchets.

Il s’agit des catégories de déchets suivantes :

  • papier (emballages, journaux, prospectus, cartons…)
  • métaux (boîtes de conserves…)
  • plastiques (emballages, bouteilles…)
  • verres (bocaux, bouteilles…)

À NOTER : les emballages, qui doivent être vidés de leur contenu avant d’être jetés, peuvent conserver leurs bouchons et couvercles.

◼︎ Déchets non recyclables

Les ordures ménagères se composent notamment de déchets non recyclables par exemple :

  • Les résidus alimentaires (restes de repas ou produits périmés non consommés…)
  • Les produits utilisés et jetables (essuie-tout, cotons, couches, sacs plastiques…)
  • Les films alimentaires
  • Les emballages souillés (ex : barquettes de plats préparés)

À SAVOIR : les résidus alimentaires peuvent être collectés séparément, en tant que biodéchets.

Collecte :

La commune ou le groupements de communes assure la collecte et le traitement des déchets. Les modes de la collecte (jours et horaires des collectes, bacs ou conteneurs à utiliser…) sont fixées par arrêté.

2- Déchets encombrants

Les déchets volumineux (encombrants) des ménages ne sont pas collectés avec les ordures ménagères. Ils font l’objet d’une collecte à part organisée selon des modes fixés par le maire ou le président du groupement de collectivités territoriales.

La loi n’établit pas de liste des encombrants, mais en pratique il peut notamment s’agir :

  • du mobilier (tables, chaises, armoires…)
  • de matelas
  • de sommiers
  • d’appareils de gros électroménager (lave-linge, réfrigérateur, gazière…) si la commune les accepte en tant que tels.

Collecte :

Les conditions de la collecte des encombrants sont définies par arrêté municipal.

Il peut s’agir :

  • soit d’une collecte à date fixe ou sur rendez-vous (c’est le cas dans la plupart des grandes villes)
  • soit d’un dépôt dans des centres de réception mis à la disposition du public,
  • soit d’un dépôt dans une installation de traitement ou de récupération.

En pratique, il convient de vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les modes de prise en charge de vos encombrants.

À NOTER : certains déchets bien que volumineux ne sont pas considérés comme des encombrants, notamment :

  • les gravats qui doivent être amenés en déchetterie,
  • les déchets verts (herbe tondue, branchages…),
  • les pneus usagés (qui doivent être repris gratuitement par votre garagiste),
  • les bouteilles de gaz qui doivent être reprises gratuitement par le vendeur ou remise à un point de collecte,
  • les véhicules à moteur (carcasses de voitures, cyclomoteurs…)

◼︎ LES DEEE : DÉCHETS D’EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

Les équipements électriques et électroniques regroupent tous les objets fonctionnant grâce à un courant électrique ou électromagnétiques (courant fournis par branchement ou à travers des piles ou des batteries).

Les déchets d’équipements électriques et électroniques sont composés de 4 flux :

  • Le Gros Electro-Ménager (GEM) Froid (Réfrigérateur, congélateur, …)
  • Le Gros Electro-Ménager (GEM) Hors froid (Cuisinière, gazière, four, lave-linge, lave-vaisselle, …)
  • Le petit appareil en mélange (sèche-cheveux, fer à repasser, hifi, perceuse, ponceuse, train électrique, aspirateur…)
  • Les écrans, équipements informatiques (télévision, ordinateur, imprimante, téléphone, chaîne hi-fi, console …), instruments de surveillance (alarme, détecteur de fumée), panneaux photovoltaïques…

➢ Petits appareils

Les règles dépendent d’un éventuel achat pour remplacer l’appareil que vous souhaitez jeter.

▸ Achat d’un appareil en remplacement

Lorsque vous achetez un nouvel appareil, le vendeur est tenu de reprendre gratuitement l’ancien.

Et ce, quel que soit le mode de récupération du nouvel appareil :

  • en magasin
  • ou par livraison

La reprise de l’ancien appareil est alors effectuée :

  • sur le lieu de vente si vous achetez en magasin,
  • chez vous si vous vous faites livrer à domicile,
  • sur le lieu de livraison si vous vous faites livrer ailleurs (points relais par exemple) ou à défaut, selon un système de collecte mis en place par le vendeur ou système de renvoi par colis lorsque cela est matériellement possible.

Les modes de la reprise doivent être visibles, facilement accessibles et communiquées avant l’acte de vente.

Si vous ne respectez pas les conditions de la collecte des déchets (jour, horaires, tri), vous risquez une amende forfaitaire de :

  • 35€ si vous réglez l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction)
  • 75€ au-delà de ce délai.

À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge du tribunal de police qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 150 €.

Si vous laissez un conteneur ou un bac à ordures ménagères en permanence dans la rue, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 € (voire 3 750 € s’il s’agit de déchets professionnels).

▸ Appareil à jeter non remplacé

  • Appareil de moins de 25 cm

Même si vous n’avez pas effectué d’achat, tout vendeur ayant une surface de vente d’au moins 400 m² est tenu de reprendre vos équipements usagés mesurant moins de 25 cm.

De même, les piles et accumulateurs (batteries) doivent être repris gratuitement et sans obligation d’achat au sein des magasins qui les vendent.

Les modes de la reprise doivent être visibles et facilement accessibles.

Si vous ne respectez pas les conditions de la collecte des déchets (jour, horaires, tri), vous risquez une amende forfaitaire de :

  • 35€ si vous réglez l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction)
  • 75€ au-delà de ce délai.

À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge du tribunal de police qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 150 €.

Si vous laissez un conteneur ou un bac à ordures ménagères en permanence dans la rue, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 € (voire 3 750 € s’il s’agit de déchets professionnels).

  • Appareil de plus de 25 cm

Vous ne devez pas le jeter avec vos ordures ménagères non triées.

La commune peut assurer son ramassage au titre des déchets recyclables. À défaut, il faut l’emmener vous-même en déchetterie ou dans un point de reprise spécialement prévu pour ce genre de déchets.

Si vous ne respectez pas les conditions de la collecte des déchets (jour, horaires, tri), vous risquez une amende forfaitaire de :

  • 35€ si vous réglez l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction)
  • 75€ au-delà de ce délai.

À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge du tribunal de police qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 150 €.

Si vous laissez un conteneur ou un bac à ordures ménagères en permanence dans la rue, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 € (voire 3 750 € s’il s’agit de déchets professionnels).

➢ Appareils volumineux

Les règles dépendent d’un éventuel achat pour remplacer l’appareil que vous souhaitez jeter.

▸ Achat d’un appareil en remplacement

Lorsque vous achetez un nouvel appareil, le vendeur est tenu de reprendre gratuitement l’ancien.

Et ce, quel que soit le mode de récupération du nouvel appareil :

  • en magasin
  • ou par livraison

La reprise de l’ancien appareil est alors effectuée :

  • sur le lieu de vente si vous achetez en magasin,
  • chez vous si vous vous faites livrer à domicile,
  • sur le lieu de livraison si vous vous faites livrer ailleurs (points relais par exemple) ou à défaut, selon un système de collecte mis en place par le vendeur ou système de renvoi par colis lorsque cela est matériellement possible.

Les modes de la reprise doivent être visibles, facilement accessibles et communiquées avant l’acte de vente.

Si vous déposez, abandonnez, jetez ou déversez tout type de déchets sur la voie publique en dehors des conditions fixées par arrêté, vous risquez une amende forfaitaire de :

  • 68€ si vous réglez l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoie de l’avis d’infraction)
  • 180€ au-delà de ce délai.

À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge du tribunal de police qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

À savoir : si vous avez utilisé un véhicule pour les transporter, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €, ainsi que la confiscation du véhicule.

▸ Appareil à jeter non remplacé

Vous ne devez pas le jeter avec vos ordures ménagères non triées.

La commune peut assurer son ramassage au titre des encombrants. À défaut, il faut l’emmener vous-même en déchetterie ou dans un point de reprise spécialement prévu pour ce genre de déchets.

Si vous déposez, abandonnez, jetez ou déversez tout type de déchets sur la voie publique en dehors des conditions fixées par arrêté, vous risquez une amende forfaitaire de :

  • 68€ si vous réglez l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoie de l’avis d’infraction)
  • 180€ au-delà de ce délai.

À défaut de paiement ou en cas de contestation de l’amende forfaitaire, c’est le juge du tribunal de police qui décide du montant de l’amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

À savoir : si vous avez utilisé un véhicule pour les transporter, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €, ainsi que la confiscation du véhicule.

Pour en savoir plus

Équipement électrique et électronique (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ADEME)

3- Déblais et gravats

Les déblais et gravats des particuliers et non des professionnels doivent être amenés en déchetterie.

Si vous faîtes vous-même les travaux de bricolage, le retrait des déchets sera de votre responsabilité. Pour savoir où évacuer et jeter vos déchets, restes de matériaux et autres débris de travaux,vous devez localiser le centre de traitement des déchets de chantier près de votre domicile.

Pour trouver une déchetterie publique proche de votre maison ou du chantier en cours, vous pouvez vous rendre sur ce lien : www.dechets-chantier.ffbatiment.fr.

Si un professionnel est intervenu sur le chantier pour faire les travaux, ce dernier est dans l’obligation de vous proposer un service d’enlèvement des déchets travaux. Que ce service soit facturé dans certains cas ou compris dans le coût global du devis, il est donc possible de ne pas avoir à sa charge l’évacuation des déchets.

Solutions pour évacuer des déchets

Après des travaux de rénovation, de bricolage ou encore de terrassement, il est fort probable qu’une grande quantité de déchets doit être évacuée dans une déchetterie. Dès lors, il faut être équipé en conséquence pour transporter ces restes de matériaux et débris. Découvrez les meilleures solutions pour évacuer des déchets travaux.

  • Louer une benne pour l’évacuation des déchets

Si vous devez retirer des encombrants ou une imposante quantité de déchets, la location d’une benne à déchets est la meilleure méthode. Malgré un prix plus élevé, la location d’une benne offre comme avantages : grand volume transposable, nombre d’allers-retours réduits et le transport à la déchetterie compris.

  • Acheter des sacs à gravats

Pour un faible volume de déchets travaux, restes de matériaux et débris de bricolage, l’achat de sacs à gravats et autres déchets est alors plus profitable. Ces sacs se transportent facilement et ne nécessitent pas la location d’un camion.

  • Aspirer ses gravats avec un aspirateur spécial

Pour finaliser les travaux et obtenir un espace propre, la location d’un aspirateur à gravats est une excellente solution. Malgré son aspect très optionnel, louer un aspirateur pour enlever les déchets permet de gagner quelques heures de nettoyage.

Déchets de chantier, localisez les points de collecte les plus proches de vos chantiers

4- Déchet ménagers spéciaux (DMS)

Ce sont des produits dangereux pour la santé et l’environnement*.
Ces déchets nécessitent un traitement adapté et ne peuvent, en aucun cas, être collectés avec les ordures ménagères. Ils doivent absolument être déposés en déchèterie.

  • produit facilement inflammable, dont les vapeurs peuvent former des mélanges explosifs avec l’air.
  • bidons de peinture, colles, vernis, solvants,
  • acides : déboucheurs, anticalcaires…
  • bases : javel, ammoniaque, soude caustique…
  • produits de bricolage : dégrippants, décapants
  • aérosols
  • produits de jardinage : pesticides, fongicides, herbicides, engrais
  • huiles et graisses végétales (huiles de friture…)
  • huiles minérales (huiles moteurs et hydrauliques)
  • thermomètres au mercure
  • Piles

5- Déchets végétaux

Feuilles mortes, tontes de gazons, mauvaises herbes, branches…

Que faire de ses déchets verts ?

Il est possible :

  • de déposer les déchets verts en déchetterie, à moins qu’une collecte sélective organisée par la commune existe
  • ou de les utiliser en paillage ou en compost individuel

Il est interdit de brûler à l’air libre ses déchets verts, comme l’ensemble de ses déchets ménagers. Toutefois, des dérogations peuvent exister, dans les communes :

  • dépourvus de déchetterie ou de collecte sélective des déchets verts
  • où s’applique une obligation de débroussaillement ou un plan de prévention des risques incendie de forêt.

Pour connaître le mode de traitement des déchets verts dans votre commune, ou savoir si une dérogation s’y applique, contactez votre mairie.

Que deviennent les ordures ménagères ?

Les ordures ménagères sont incinérées à très haute température ce qui permet de réduire leur volume et produire de l’énergie (chaleur qui est transformée en électricité ou utilisée pour le chauffage urbain).

Les résidus après combustion – mâchefers – sont valorisés en remblais de voirie, ou stockés en CET (centre d’enfouissement technique) qui remplacent peu à peu nos traditionnelles décharges.

Les fumées – produites par la combustion de déchets – sont lavées pour être débarrassées des poussières, métaux et acides qu’elles contiennent. Les résidus solides sont stockés en CET.

LIENS UTILES :

Besoin de vous débarrasser d’un appareil : Éco-Systèmes

Localiser les points de collecte les plus proches de chez vous : Déchets de Chantier

Sélectionnez les déchets à éliminer :

Que faire de mes déchets ? : Ademe

 

POUR NOUS SUIVRE

Site web 

Facebook 

ABONNEZ-VOUS À MA CHAINE

➾ YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC9f5XLtAyxtwZjYU5sgj7sg

****************

 

 

* Sources article :

  • BP Eminet
  • guide déchets.com
  • smeom lucon.fr
  • esterra
  • eco-systeme.fr
  • maison en travaux
  • FFB

CHANGE MAKER🌿

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: